Samedi 20 mars, c’est la journée internationale sans viande. Pour cette journée nous nous sommes penchés sur les régimes alimentaires spécifiques pour les enfants : régimes végétariens, régime flexitarien et régime végan ! De plus en plus de familles se tournent vers ce type de régimes, le marché français a augmenté de 24% durant 2018 ! Environ 2,5% de Français sont végétariens ou végans ! Mais qu’en est-il des enfants et de ces régimes alimentaires ? 

Un enfant qui suit un de ces régimes alimentaires doit être accompagné pour ne pas présenter des retards de croissances, de développement ainsi que des carences nutritionnelles. Comment peut-on accompagner notre enfant s’il décide d’arrêter de manger de la viande ? Est-ce qu’un régime sans viande peut correspondre à un enfant en bas âge ? Que doit-on donner comme conseils aux parents qui souhaitent adapter un nouveau régime alimentaire à leur enfant ? Dans cet interview nous tenterons de vous aiguiller le mieux possible sur vos questions. Pour ça nous avons fait appel à une diététicienne et une naturopathe, toutes les deux nous ont éclairées sur le sujet !!

Bonjour, tout d’abord pourriez vous, vous présenter 🙂

Mélanie Antoine – Diététicienne : Je m’appelle Mélanie ANTOINE, je suis diplômée en diététique depuis septembre 2018 de la Haute école de la province de Liège (HEPL) en Belgique . 

Je suis diététicienne à titre complémentaire et spécialisée dans le régime pauvre en FODMAP (les FODMAP rassemblent les glucides à chaîne courte, les disaccharides, les monosaccharides et les alcools associés, peu absorbés par l’intestin grêle). Je prends en charge aussi d’autres pathologies liées à l’alimentation (diabètes, hyperthyroïdie, insulinorésistance, haute tension artérielle…) mais aussi la perte de poids que ce soit chez les enfants, les adolescents et les adultes. Je reçois dans mon cabinet ou en téléconsultation. 

Daniele Lainé – Naturopathe : Bonjour, je suis Daniele Lainé,  je suis naturopathe et j’utilise un ensemble de méthodes naturelles pour accompagner enfants et adultes à améliorer leur qualité de vie en général.

Je combine la micronutrition, les conseils d’hygiène de vie et de gestion des émotions, l’aromathérapie, le neurofeedback NeurOptimal et le Reiki afin d’équilibrer et harmoniser le corps, le mental et les émotions. Je reçois en cabinet à Lagny-sur-Marne ou par visio-consultation. 

Je suis maman de 2 enfants : Pierre 9 ans et Elisa 3 ans et demi et avec mon mari, nous sommes tous vegans. 

Est-ce qu'un enfant a besoin de manger de la viande à tous les repas ?

Mélanie Antoine – Diététicienne : Non, ni un enfant, ni un adulte n’a besoin de manger de la viande à tous les repas. Mais il faut quand même que le repas soit adapté. 

Daniele Lainé – Naturopathe : Les enfants en pleine croissance ont des besoins importants en nutriments comme le fer, les protéines, le calcium, etc. Mais quelle que soit son alimentation (omnivore, flexitarienne, végétarienne ou végétalienne) elle doit avant tout être diversifiée pour assurer un bon équilibre nutritionnel.

Une alimentation végétale, sans viande ni poisson voire sans aucun produit animal, peut tout à fait répondre aux nombreux besoins des enfants en pleine croissance selon plusieurs institutions publiques et associations d’experts en diététique et nutrition. Ces institutions sont très actives dans les pays comme la Grande-Bretagne, le Canada, l’Italie, le Portugal….

Aux États-Unis, l’Académie de nutrition et de diététique, composée de 100 000 experts santé (médecins, nutritionnistes…) affirme qu’il est tout à fait possible d’avoir une alimentation exclusivement basée sur les végétaux tout au long de la vie. Les services de santé publics du Royaume-Uni donnent même des conseils sur la façon d’alimenter son enfant de façon végétarienne ou végétalienne.

Quels sont les bienfaits du végétarisme sur les enfants ?

Mélanie Antoine – Diététicienne : Je dirais qu’il n’y en a pas en particulier. Il faut respecter le choix de l’enfant, notamment s’il décide de ne plus manger de viande. 

Une chose à savoir quand même c’est que les enfants qui mangent de la viande en quantité ont un apport en protéine beaucoup trop élevé et ça influence sur leur poids plus tard. On constate que les enfants ayant reçu trop de protéines à la petite enfance sont en surpoids à l’adolescence et à l’âge adulte .Cela a été prouvé. 

Daniele Lainé – Naturopathe : Nos ressources alimentaires sont abondamment disponibles et la population subit des maux comme l’obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires, voire des cancers liés à l’alimentation. Parmi les facteurs conduisant à ces maladies, on relève un mode de vie sédentaire, mais également une accessibilité à des aliments trop gras, salés, sucrés et riches en calories. 

Dans ce contexte, une alimentation 100 % végétale est une réponse efficace pour la prévention de ces maux.

Une alimentation vegan équilibrée contribue à la bonne santé de notre cœur et de nos artères. Les végétaux ne contiennent en effet pas de cholestérol et très peu de graisses saturées. Ils apportent des fibres et des nutriments indispensables à la santé.

Il est aussi intéressant de noter que les risques bactériologiques sont beaucoup moins importants pour les enfants ayant une alimentation vegan : les aliments qu’il est recommandé d’éviter sont presque tous d’origine animale (viande et poisson peu cuits, fromages au lait cru, etc.) 

En fonction des âges est-il nécessaire d’adapter le régime alimentaire sans viande ?

Mélanie Antoine – Diététicienne : Oui c’est super important, car en fonction de l’âge les besoins en protéine ne sont pas les mêmes, pour un nouveau naît l’allaitement, c’est le premier aliment qui doit lui être donné et c’est le meilleur. 

On commence la diversification alimentaire vers 4 à 6 mois, à ces âges, un enfant doit manger 0,58 g de protéines par kilo et par jour. Ensuite, dès qu’on arrive à plus de 6 mois, c’est minimum 0,66 g de protéines par kilo de poids par jour. Il faut donc adapter l’apport en protéines selon l’âge de l’enfant mais surtout selon son poids. A savoir que les protéines ne se trouvent pas que dans la viande. 

Une enfant de 1 an n’est pas obligé de manger de la viande, mais il faut que les parents fassent très attention à plusieurs choses et qu’il soit suivi, c’est très important. 

Daniele Lainé – Naturopathe : Il faut bien sûr adapter l’alimentation en fonction de l’âge, de l’appétit de l’enfant, de son poids, de son activité physique, de ses allergies, de ses goûts…

La règle est de varier au maximum son alimentation, si possible bio et de respecter le rythme des saisons.

Dans une alimentation 100% végétale, il est indispensable de se complémenter en vitamine B12 car les végétaux n’en contiennent pas.

Par quel substitut peut-on remplacer la viande ?

Mélanie Antoine – Diététicienne : Nous pouvons remplacer la viande par du seitan, du soja, des légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots…), des fruits oléagineux…

Daniele Lainé – Naturopathe : On remplace la viande par des protéines végétales : légumineuses, céréales et oléagineux.

Les alternatives aux produits carnés sont de plus en plus courantes dans les supermarchés. Elles existent sous de nombreuses formes : nuggets, boulettes, steaks, saucisses ou même haché végétal.

Il s’agit surtout d’une question de plaisir et de goût.

Beaucoup plus économiques et écologiques, les légumineuses sont une source de protéines nourrissantes, qui méritent vraiment de reconquérir nos repas ! Elles constituent une bonne source de protéines, de fer, de calcium, de fibres et de potassium, elles procurent une sensation de satiété et s’accommodent de mille et une façons. C’est vraiment un aliment à (re)découvrir !

Haricots rouges, blancs, noirs, flageolets, fèves, pois chiches, pois secs et pois cassés, haricots mungo, lupins, lentilles vertes, corail, jaunes, noires… Les légumineuses sont disponibles sous forme sèche, mais aussi prêtes à la consommation en conserves, en bocaux et certaines se trouvent aussi au rayon des surgelés.

On trouve également des préparations à base de légumineuses au rayon frais, par exemple les falafels. Les légumineuses existent aussi sous la forme de flocons, farines et même de pâtes.

Quelles idées fausses a-t-on sur le végétarisme ?

Mélanie Antoine – Diététicienne :  Souvent on dit qu’un végétarien a forcément des carences en fer et en B12. Et c’est complètement faux, chaque corps est différent. Par exemple, si vous ne mangez pas de viande, vous pouvez avoir une carence en fer, tandis que mon amie qui n’en mange pas, pourrait ne pas en avoir ! C’est vraiment endogène, ce n’est pas grâce, ou à cause du régime végétarien, que nous avons une carence, de nombreux autres facteurs entrent en compte (la morphologie, le style de vie, la génétique…). 

En ce qui concerne la B12, elle ne vient pas que de la viande, on la retrouve aussi dans les œufs et les produits laitiers.

On entend souvent dire que le végétarisme ce n’est pas bon pour la santé, hors il n’est aussi pas bon pour la santé de manger de la viande à chaque repas. Les viandes contiennent des graisses saturées qu’il faut limiter.

Les gens pensent aussi que les végétariens mangent toujours la même chose : pois chiche, tofu, mais c’est faux. Il est tout à fait possible de diversifier son alimentation et d’ailleurs il y a des recettes pour les enfants qui sont géniales. Manger sans viande n’est vraiment pas lassant.

Daniele Lainé – NaturopatheUne des idées fausses est que les humains sont carnivores, qu’ils sont faits pour consommer de la viande.

L’être humain est « opportuniste » ou  « adaptogène » . Il doit varier son alimentation pour pouvoir trouver les différents nutriments qui lui sont nécessaires.

Mais en tant que grand singe, l’alimentation à base de fruits, de légumes, d’oléagineux et… d’ insectes est la plus naturelle à mon avis.

Est-il naturel de s’habiller ? Est-il naturel d’habiter dans une maison avec chauffage ? Ce qui apparaît naturel pour les êtres humains, c’est surtout de s’adapter et d’utiliser leurs capacités cognitives pour améliorer leur quotidien et pourquoi pas celui des autres êtres vivants. Un changement dans nos habitudes est nécessaire pour mettre nos modes de vie en adéquation avec les impératifs écologiques.

Que conseilleriez-vous aux parents ?

Mélanie Antoine – Diététicienne : C’est une question très importante parce qu’il faut absolument dire aux parents qui veulent instaurer un régime végétarien à leur enfant d’être suivi par un diététicien ou un pédiatre qui connaît le sujet et qui est ouvert à un régime sans viande pour les enfants. 

Il est important qu’un parent soit aidé car, comme on en a parlé, il y a vraiment de fausses croyances. Il faut faire la différence entre un régime végétarien pour un adulte et un régime végétarien pour un enfant.

Pour un enfant, il faut faire attention à certaines choses : manger assez de légumineuses, avoir des acides aminés essentiels pour le corps… 

Pour ça il faut connaître des petites choses, il faut que les parents se fassent aider par des professionnels de la santé et bien sûr il faut qu’ils trouvent celui qui le fait bien, car certains ne sont pas ouverts aux régimes végétariens pour les enfants.

Daniele Lainé – Naturopathe : Une alimentation vegan mal équilibrée et non complémentée (à minima en B12) peut avoir de graves conséquences sur le développement d’un enfant. S’assurer d’apports nutritionnels suffisants peut être un peu plus complexe dans un contexte culturel où la consommation de viande, œufs et produits laitiers est la norme, et où l’accompagnement par les professionnels de santé se base essentiellement sur cette norme. 

Ces préoccupations sont donc légitimes, mais pourraient aussi s’appliquer à une alimentation classique : dans tous les cas, il est nécessaire d’être attentif et rigoureux pour respecter les besoins nutritionnels de l’enfant. 

Je dis toujours : « on a peur de ce que l’on connaît pas » et « la connaissance est notre pouvoir ». 

Apprendre à bien manger, à avoir une bonne hygiène de vie (activité physique, qualité de sommeil, environnement sain, gestion des émotions…) est la base d’une bonne santé, pour les petits comme pour les grands ! 

Avez-vous des idées de repas sans viande pour les enfants ?

Mélanie Antoine – Diététicienne : Oui nous avons des plats simples ! 

  • Le couscous sans la saucisse bien-sûr, nous pouvons y mettre du couscous de blé, y ajouter des haricots rouges ou des pois chiches et même y rajouter des nuggets de pois chiches ! 
  • Le chili con carne, avec des protéines de soja texturé ainsi que du maïs
  • Un curry de pois chiche aussi !

 Il y a plein de recettes super originales et chouettes avec du goût et qui contiennent assez de protéines pour les enfants. 

Daniele Lainé – Naturopathe : Tous les plats sont réalisables en version végétale ! 

  • Des spaghettis au haché végétal ou à la boulette végétale. J’incorpore dans la sauce tomate une purée de légumes : carottes, courgettes, aubergines, potiron, patate douce… (ni vue ni connue) ou du brocolis, des tomates, des épices et des super aliments ! 
  • Du riz avec des petit pois ou du simili-carné avec des légumes en petit dès
  • Un burger végétal ainsi qu’une bonne pizza maison
  • Chez nous, nous faisons même de la  « raclette végétale » avec des  « faux-mages » à base d’huile de coco qui fondent parfaitement et qui sont délicieux !
  • Les pâtisseries sont facilement réalisables en version végétale. Des crêpes, des gâteaux, des cookies…

Un régime végétalien peut-il correspondre à un enfant ?

Mélanie Antoine – Diététicienne : Alors là c’est plus délicat, je ne suis pas spécialisé dans l’enfance, mais l’enfant a besoin de EPA et DHA qui sont sont deux des trois acides gras oméga-3, que nous retrouvons seulement dans les poissons. Et comme les végétaliens excluent le poisson, pour moi cela poserait un problème.

Il faudra également supplémenter l’enfant en vitamines B12, car on retrouve celle-ci dans la viande, produits laitiers, œufs et autres aliments qui ne conviennent pas aux régimes végétaliens. 

Je crois qu’à partir du moment où un enfant doit être supplémenté ce n’est pas une voie à prendre.

Pour Daniele Lainé – Naturopathe c’est un grand  :  Oui ! 

L’Académie Américaine de Pédiatrie écrit dans son guide de la nutrition infantile que «  les enfants présentent une bonne croissance et se développent parfaitement dans la plupart des alimentations ovo-lácteo-végétariennes et véganes, dès lors que celles-ci sont bien planifiés et supplémentées de façon appropriée. » 

Je suis maman de 2 enfants : Pierre 9 ans et Elisa 3 ans et demi et avec mon mari, nous sommes tous vegans. Elisa est même née végane et sa grossesse a été beaucoup plus saine et sereine que celle de son grand-frère.

Le véganisme est encore un sujet tabou en France. Les traditions familiales, culturelles (la bonne cuisine française, la grande variété de fromages, le foie gras, les pâtisseries etc), l’industrie alimentaire et pharmaceutique, la mode, etc… tout est autour de l’exploitation animale. 

Mais je crois à une nouvelle génération plus avertie et consciente de son pouvoir de changer les choses. D’une nouvelle génération curieuse et qui n’accepte pas tout sans s’informer. 

Aujourd’hui nous avons le choix de ne plus exploiter les animaux sans souffrir de carences nutritionnelles ni frustrations.

Soyons le changement que nous voulons voir dans le monde ! 

    Avez-vous des blogs et des livres de recettes pour les parents à nous conseiller ?

    Mélanie Antoine – Diététicienne : Je vous conseille le super compte instagram Nuitrimiam_baby de Safia Bara qui est également autrice, elle a sorti un livre récemment :

      La diversification menée par l’Enfant, elle a écrit un livre sur la DME (Diversification Menée par l’Enfant), je vous le conseille vivement ! Et elle est tout à fait ouverte au fait de ne pas manger de la viande à tous les repas.

      Je vous conseille également un nouveau livre sorti récemment : Les Végétarismes c’est un livre du Club des Diététiciens de l’Enfance, par les auteurs Charlotte Nicolas et Céline Lefebvre. Je pense que c’est un livre qu’on doit tous avoir !  Je vous laisse découvrir le synopsis ! 

      « Manger moins de viande et plus de végétaux est bon pour la santé, mais est-ce vrai à tous les âges de la vie ? Qu’en est-il du végétarisme chez l’enfant, l’adolescent, la femme enceinte et allaitante ? Ce guide du Club Européen des Diététiciens de l’Enfance propose des points d’attention et des conseils alimentaires concrets afin d’aider les diététicien(ne)s et tous professionnels de la santé à accompagner les familles qui choisissent ce mode alimentaire. »

      Daniele Lainé – Naturopathe : Un site internet que je conseille vivement est www.vegan-pratique.fr 

      Vous pouvez vous inscrire au veggie challenge pour recevoir chaque matin, pendant 21 jours, une lettre d’info dans votre boîte mail et bénéficier de conseils pratiques, d’astuces et de recettes : https://vegan-pratique.fr/veggie-challenge/

      Pour les livres, mes préférés sont : 

        • Bébés Veggies avec des informations nutritionnelles et des recettes pour bébé de 4 à 18 mois
        • Veggie Kids qui répond aux questionnements des parents et propose des astuces pratiques ainsi que des recettes.  

        Une sélection de livres pour les enfants sur le respect des animaux et autour du végétarisme : http://www.mangez-vegetarien.com/Livres-pour-enfants.html

        Pour des recettes partagées par une maman végane : https://www.unemamanvegane.com/

        Un blog de Mamans Végés qui partagent des conseils, astuces, recettes, pensées et autres découvertes : http://mamancarotte.com/mamans-veges/

          Avez-vous un site ou des réseaux sociaux sur lesquels vous suivre ?

          Mélanie Antoine – Diététicienne

          Oui, retrouvez-moi sur Facebook et Instagram !

          • Facebook : Mélanie Antoine – Diététicienne/Nutritionniste agréée 
          • Instagram : melaniedieteticienne

          Daniele Lainé – Naturopathe

          Oui bien-sûr, pour plus d’informations vous pouvez visiter mon site internet ainsi que me suivre sur les réseaux sociaux !

          Nous espèrons que cet article vous a éclairé sur le sujet des régimes alimentaires spécifiques pour les enfants ! Et vous plutôt carnivore, flexitarien, végétarien ou végan ? 

          N’hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé 🙂

          Capucine Bridoux, pour Le Lab Mobile

          Envie de faire d’activités manuelles et créatives avec vos enfants : Retrouvez tous nos tutos dans notre article : Quand je serai petit.e, je serai créatif.ve ! Le best-of de nos tutos manuels et créatifs pour vos enfants

            

          %d blogueurs aiment cette page :